Suite de la chronique d'été...

Un peu de vin et d'architecture...

Retour en été, en Espagne. Pourquoi se priver de souvenirs ensoleillés?

Nous étions donc restés en Catalogne, vous souvenez-vous, cela fait à peu près trois mois. Et comme à Rodez, c'est sur les traces des réalisations du bureau RCR que nous avons orienté nos voyages dans la région (merci monsieur l'architecte!).

Nous remontions vers le nord, nous quittions la ville pour plus de campagne et c'est à Palamos, et oui! aussi étonnant que cela puisse paraître, nous y avons trouvé un lieu de dingue, la "Bodegas Bell-Lloc" ; un havre de paix et de plaisirs divins; son vin, sa ferme, son restaurant, ...
Un lieu qui nous a ravi et qui restera je pense longtemps dans la mythologie familiale...
L'accueil y a été parfait; voyager avec trois enfants est un très bon révélateur de la sincérité de l'accueil !

Pour tout dire, il n'y avait pas de menu car cela dépend de la récolte du potager et des animaux qui ont été préparés... Il n'y avait que trois tables prévues. Nous avons eu droit aux meilleures grillades de l'été! J'en salive encore.






Si vous passez par là n'hésitez pas! soyez courageux car le chemin de terre pour y arriver est long et nous nous sommes plusieurs fois demandé si on ne s'était pas trompés...





En haut de la côte du vignoble et enfoui dans la colline, a été réalisé un espace pour contenir les caves avec ses cuves et ses tonneaux... un lieu de dégustation... un lieu magnifique et intriguant. Le paysage n'a pas été touché par ce bâtiment très contemporain et c'est là toute la surprise et la réussite du lieu.







ATTENTION! message important... je ne vous oublie pas mes chères! Noël approche, je vais essayer de vous surprendre!

5 tout rond




Mon enfant du premier novembre.... son jour d'anniversaire sera toujours férié et nous l'avons à nouveau fêtée de nombreuses fois. A la campagne, en famille et avec les copines et copains d'école.
Cette année on leur a fait la surprise d'aller les chercher à l'école, chargés de ballons pour que le chemin soit plus facile et paraisse plus léger et ça a bien marché!









et un très bel anniversaire aussi à mon cher filleul, Félix! C'est ton jour aujourd'hui <3 <3 <3

Merci

Merci aux fidèles... oui car c'est vrai que vous êtes toujours là! J'avais promis une surprise! C'est vrai que j'avais pensé à un tirage au sort et puis finalement je me suis dit que 10 petites surprises ça pourrait le faire, à condition que vous m'en laissiez le temps ;)
Alors envoyez moi toutes vos adresses, il y aura une petite surprise un de ces jours dans votre boite aux lettres!
Peut-être une culotte au crochet? Peut-être un bon pour un rêve??? Des chaussettes pré trouées? Je vais essayer d'être raisonnable, promis!
Alors, mes 12 chéries, "Pauline, Milaine, Marie, Cécile, Clémence, Anne-Gaëlle, Nathalie, By night, Delphine, Sabine, Véronique, Mélie" ne traînez pas!

Bises

parce que nous le valons bien ;)

Ben oui, c'est pas parce que mon blog n'est presque plus lu par personne, que moi-même je ne m'y mets plus très souvent, l'une chose en entraînant une autre, bien que je ne fusse (ou quelle audace!) jamais une de celle qui avait créer un "super univers" autour de mon blog qui est resté un peu à mon image, je pense, un peu brolique, pas toujours comique, pas hyper bien structuré ni bien écrit, avec parfois une belle photo et souvent pas. Bref un blog qui s'est beaucoup cherché, sans jamais se prendre trop au sérieux... un blog quoi. le mien et j'y tiens ! Surtout quand je reviens lire mes âneries ou mes états d'âme des mois plus tard. 

A l'invitation de Quatre Pommes, je joue encore, comme dans le bon vieux temps! SI vous êtes plus que 10 différentes personnes à faire un com' j'offre une surprise... (c'est pour motiver les troupes!)



1 - est-ce-que ça t'arrive de porter des chaussettes trouées et de te dire que tu t'en fous parce que personne n'est au courant ? Si oui, tu troues tes chaussettes plutôt au niveau du pouce ou du talon (ou ailleurs !) ?

OUI! mais en général elles repassent quelques fois avant d'être jetées... je ne sais pas pourquoi j'attends alors que ce n'est vraiment pas du tout agréable.


2 - quels sont tes prénoms, les deux ou trois ? En es-tu contente ? Pourquoi tu t'appelles comme tu t'appelles ?

Stéphanie, Lucie, Andrée... (respectivement de ma marraine et de mon parrain qu'on a féminisé). Stéphanie c'est un prénom qui m'ennuie à cause de cette terminaison en "niiiiee" ça fait un peu "fifiiillle" "gentiiiillle"... je suis souvent Steph dans la vie de tous les jours et ça me plaît (contrairement à toi Véronique!). Lucie ne me dérange pas mais associé à Andrée j'ai jamais trouvé que c'était très glamour.

3 - raconte-nous un détail précis de ton rêve de vie pour le futur ?


Je rêve que l'on vive ou que l'on puisse passer beaucoup de temps dans une grande maison à la campagne avec un grenier et plein de place pour accueillir tout le monde... c'est vraiment pas prévu pour le coup mais c'est un rêve.


4 - elle est comment ta culotte pref' de pref' ?


propre 
désolée... enfin je ne sais pas moi... jolie? sobre... en coton... pas trop petite

5 - qu'est-ce-que tu adores dans ta vie (à part tes amis et ta famille) ? Que voudrais-tu, au contraire, y améliorer ?

J'adore avoir le temps de faire des choses seules; j'ai besoin de me sentir libre. Je suis très paresseuse, très glandeuse, j'aime traîner, ne rien faire, ne pas devoir me dépêcher et pour le coup... ma vie c'est pas vraiment comme ça! Il y a comme une erreur de casting! 

6 - que veux-tu comme cadeau pour Noël ?


Un métier à tisser pour faire des tapis immense, avoir un atelier pour y faire plein d'expériences, un budget illimité pour avoir les meilleurs matériaux... avoir du temps en plus pour vivre une deuxième journée bonus en plus de la première, rien que pour traîner autour de mes projets inutiles...

7 - quel âge as-tu le sentiment d'avoir ?
Je ne sais pas... Depuis que j'ai eu 30 ans ça passe très vite, c'est un peu dur de suivre, parfois je me trompe quand on me demande quel est mon âge.


8 - dans quel lieu as-tu aperçu pour la première fois la personne dont tu es amoureuse ?
Dans un couloir.

9 - tu es plutôt thé, café ou chocolat au p'tit dej' ? (ou autre chose !)
CAFE avec ma cafetière italienne 

10 - montre-nous la photo de tes dernières vacances qui te fait le plus rêver.




Barcelone in/out


Retour sur une semaine de rêve à Barcelone.
Avec cette ville, c'est plus que simplement du tourisme, c'est un retour dans notre vie.
De septembre 2000 à août 2002, nous y avons vécu nos premiers moments de vie à deux.
Fraîchement diplômés, cette ville représentait pour nous un eldorado. 
L'expérience s'est terminée car il était vraiment difficile pour nous d'y trouver notre place, nous faisions partie d'une immense cohorte de jeunes venant de partout qui cherchaient la même chose que nous mais avec peu d'expérience et de choses solides à proposer et faire la différence dans la foule.

On était rentrés sans regrets, sans remords, avec beaucoup de souvenirs qui allaient sans doute laisser une trace dans notre vie.

12 ans plus tard, 3 enfants en plus, autant d'années à rouler notre bosse dans la vie active, à faire moins la fête, la trentaine bien tapée... qu'allions nous retrouver à Barcelone de nos belles années?

Ce fut un peu le pèlerinage sur les traces de notre ancien quartier, devant la porte (rénovée) de notre ancien logement, retrouver ce coin de toit qui a abrité tant d'amis et tant de fêtes...
Re-raconter aux enfants l'histoire du chat qui est tombé du 6ème, deux fois... la dernière fut fatale. 
A la fois tout à changé et rien n'a changé; des bars pourris ont été remplacés par des lieux nettement plus fréquentables, les ruelles puantes, les gens louches... il y en a toujours malgré les beaux bancs, les rues dégagées... 

Ce fut donc avec beaucoup d'émotion que nous avons sillonné cette ville, pour la montrer, la faire connaître à nos enfants. Ils n'ont pas eu droit aux traditionnels gaudi, ramblas, gathico... ou juste quand il n'y avait pas d'autres chemins. J'ai été frappée, enfin effrayée plutôt par la foule qui a envahit le centre ville. Un peu trop pour moi.

Et puis on a trouvé un lieu où nous poser qui était absolument parfait! Un appartement via rbnb d'une famille ayant trois enfants comme nous,  deux garçons, une fille! Au 16 ème étage, surplombant Gracia... on avait tout à portée de main; les places et les ruelles où les enfants courent et jouent au foot en se faisant des copains en deux secondes. Admirer cette facilité de l'enfance qui n'a peur de rien et où les barrières linguistiques n'existent pas!

chronique à suivre...

















petit tour à Rodez















En partant vers l'Espagne, on a suivi Monsieur Memento dans ses envies de découvertes architecturales.
Vous verrez, si cela vous intéresse, notre périple à travers la Catalogne sur les traces du bureau RCR qui a entre autre réalisé ce musée, le musée Soulages (du nom du peintre et entièrement dédié à son travail) à Rodez que vous voyez ici.
En venant de Belgique, c'est toujours exaltant de voir ce que nos voisins européens entreprennent comme projets car notre plat pays n'est pas gâté en la matière.
C'est même déprimant de revenir après chez nous et d'avoir si peu d'opportunité de vivre dans des espaces publiques pensés avec tant d'audace. La Belgique aime se targuée d'être le pays du compromis... ça en devient parfois tellement lourd en terme d'étapes et d'échelons de décisions que les initiatives un peu originales s'essoufflent dans la machine des décisions, qui souvent, ne se prennent pas...
Je ferme la parenthèse de ma chronique "ras le bol" mais je vis avec un architecte indépendant et les temps sont vraiment durs.

Mais grâces à ces vacances, je pense qu'on a refait le plein d'énergie et d'espoir....
Ce musée m'a vraiment impressionnée, j'ai trouvé que c'était très émouvant de voir autant de monde se déplacer pour le visiter; il y avait tous les âges, tous les styles, des familles, des solitaires, ... Un peu comme l'an dernier à Marseille, et en visitant le MUCEM.
Et puis les oeuvres à l'intérieur étaient d'une grande beauté. Même les enfants ont été pris par l'expérience, très physique même de cette peinture aux effets lumineux surprenants. C'était très difficile de les retenir de toucher les tableaux et je les comprends, ça donnait très envie.

edit: oui j'ai aussi commencé une série "dans les chiottes des grands musées", ce sera un jour une série ;)